DIY #5 : je me coupe moi-même les cheveux

fourchesIl y a quelques semaines, mes cheveux semblaient m’envoyer une sorte de SOS. Les nombreux frottements dûs au fait que je les attache rarement (oreiller, vêtements, écharpes et foulards, bandoulière de sac à main et j’en passe…) ont eu raison de mes pointes. De belles fourches sont apparues, et je n’arrivais plus à les éliminer, il y en avait trop. Ma dernière visite chez mon coiffeur remontant à plusieurs mois, ma coupe ne ressemblait plus à grand chose non plus. Mais comme mon but est de continuer à laisser pousser mes cheveux, je n’avais pas envie de consacrer un budget pour quelque chose de basique. C’est d’ailleurs une réflexion que je me fais chaque fois que je m’y rends. C’était donc décidé : j’allais me les couper toute seule.

Pour cela, j’ai regardé pas mal de tutos sur le net. Si vous voulez vous lancer à votre tour, continuez à me lire 😉

Mon objectif :

  • Repartir sur de bonnes bases pour continuer à laisser pousser mes cheveux tranquillement
  • Couper le minimum vital, à savoir mes pointes abîmées
  • Rafraîchir mon dégradé devant et derrière
  • Faire quelque chose de simple et rapide

Le matériel :

matériel coupe

  • 2 élastiques à cheveux
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 peigne

Pour le deuxième point, moi j’ai fait ça à la One again, c’est-à-dire sans ciseaux de coiffeur. J’ai pris tout simplement une bonne paire de ciseaux qui coupe bien (tant qu’à faire…), étant donné le peu que j’avais à retirer.

Première étape : couper les pointes

Comme j’ai horreur des mauvaises surprises en ce qui concerne mes cheveux, j’ai décidé de réaliser ma coupe sur cheveux secs, d’autant plus qu’ils sont un peu ondulés. Vous pouvez tout à fait la faire sur cheveux humides, mais comme les cheveux remontent et « raccourcissent » en séchant, on ne voit pas immédiatement le résultat.

Après avoir bien brossé et démêlé vos cheveux, tracez une raie au milieu pour diviser votre chevelure en deux parties égales, puis formez une couette de chaque côté à l’aide des élastiques. Faites ensuite glisser ces élastiques au niveau souhaité de coupe. Vous n’aurez plus qu’à  couper juste en-dessous.

Et hop! C’est parti pour quelques coups de ciseaux. Comme vous pouvez le voir, j’ai coupé très peu, rien de bien méchant.

Deuxième étape : rafraîchir mon dégradé derrière 

Cette fois-ci, ramenez tous vos cheveux vers l’avant et formez une queue de cheval juste en haut du front. On a juste l’air un peu idiote, hein? 😉 Comme pour la première étape, placez ensuite un élastique au niveau souhaité et coupez juste en-dessous.

Dernière étape : rafraîchir mon dégradé devant

Créez une raie de part et d’autre de vos oreilles. Ramenez la partie de vos cheveux se trouvant devant vos oreilles en une nouvelle queue de cheval au somment du crâne, comme dans l’étape précédente. Utilisez toujours la technique de l’élastique. Personnellement je m’y reprise à deux fois car j’avais peur de couper un peu trop court la première fois. En jouant la prudence, j’ai obtenu exactement ce que je souhaitais.

Avant/après : 

Sur la première photo mes cheveux n’étaient pas encore coiffés. J’ai pris mes photos au même endroit et on pourrait penser que je me suis fait une couleur entre temps, mais pas du tout. Les réglages de mon appareil ainsi que la luminosité y sont pour quelque chose…

Toujours cette impression de changement de couleur! Grrrr… Mon dégradé de devant, vu de profil.

Mon bilan :

Je suis ravie du résultat! Même si ce dernier n’est pas flagrant (la plupart des personnes de mon entourage n’ont pas remarqué la différence), c’était justement le but. Je ne voulais pas de grand changement, sinon je serais allée chez mon coiffeur!

L’avantage c’est que l’on peut y aller petit à petit pour contrôler ce qu’on coupe et éviter les déceptions en tous genres. Mais vous pouvez tout à fait utiliser cette méthode pour couper plus de longueur.

C’est une opération que je compte bien renouveler tant que mon objectif ne change pas. Même si on est bien d’accord que le résulat n’est pas digne de celui d’un professionnel, je trouve qu’en « dépannage », ça fait très bien l’affaire. Maintenant, si j’ai envie d’une jolie coupe un peu plus sophistiquée, je me rendrai chez mon coiffeur.

Si vous hésitez encore, moi je vous conseille de foncer, quitte à demander à quelqu’un de vous le faire.

A vos ciseaux!

Publicités
Publié dans DIY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s