4 jours à la découverte de Lisbonne

Me voilà revenue de mon petit voyage dans la capitale portugaise où j’ai pu découvrir un joli patrimoine chargé d’histoire, mais aussi des gens moins stressés que nous les français, respectueux, avec un état d’esprit différent (et une météo maussade!!). Je vous raconte tout ça 🙂

Jour 1 

Notre avion décolle dans l’après-midi, et cette fois-ci c’est un bagage cabine pour deux! A l’arrivée, un petit décalage horaire d’une heure (en moins) nous permet de découvrir tranquillement l’hôtel et d’aller prendre notre verre de bienvenue au bar. Dans le hall trônent quatre compartiments pour le tri sélectif, Cop 21 oblige! Malheureusement pour nous, la météo ne s’est pas trompée, « il pleut, il pleut bergèèèèè-re ». Nous sommes près de la station de métro du jardin zoologique, au nord du centre ville, donc il est très pratique de se déplacer (carte rechargeable avec des titres de transport à 1,40€ l’unité). Nous découvrons la rue principale, la place du commerce, et les bords du Tage. Petit dîner tout simple et en guise de dessert, nous goûtons une spécialité portugaise : le pastei de nata. Il s’agit d’un flan saupoudré de cannelle, le tout dans une pâte feuilletée. En rentrant, je fais couler un bon bain pour un moment de détente, avec une infusion de camomille… C’est ça aussi les vacances!

Jour 2 

Après un petit-déjeuner copieux, nous retournons dans le centre pour voir tout ça plus en détails. Nous prenons le mythique tram 28E, qui permet de visiter la ville d’une façon originale (comptez 2,85€ le ticket). C’est assez pittoresque, on découvre des petites ruelles, des boutiques, des monuments, ça monte et ça descend, ça tourne, c’est étroit, ça s’élargit… Je vous conseille de monter au tout premier arrêt, ou alors d’attendre un peu car la plupart du temps, deux trams se suivent à quelques mètres d’intervalle, sinon vous voyagerez debout! Ici, les maisons sont colorées ou recouvertes de mosaïque, les trottoirs formés de petits pavés représentant des motifs (attention, ils sont ultra glissants, surtout par temps de pluie!!), et tout est propre.

A partir de la station Martim Moniz (terminus du tram), nous montons au château Saint Gerorges, en passant par un dédale de petites rues qui constituent les quartiers les plus vieux de Lisbonne (Alfama, Graça et Mouraria). Il surplombe toute la ville et offre un point de vue magnifique. Prévoyez 8,50€ pour visiter le superbe parc et ce qu’il reste du château, et vous apercevrez en prime les six paons fiers et très accessibles se promenant tranquillement dans l’enceinte de ce monument. Par contre, aucune idée de l’histoire de ce château car aucun panneau explicatif ni visite guidée…

Nous continuons notre petite visite en découvrant une chouette boutique de céramique où tout est fait main et made in Portugal. En milieu d’après-midi, une petite faim se fait sentir et nous amène au Caneca de Prata, un bistrot/bar tout simple où le patron est très sympa. Il ne nous baratine pas comme tous les serveurs de restaurant des rues principales qui vous servent tous le même discours et courent après le client avec insistance.

Nous reprenons le tram dans l’autre sens pour aller nous promener dans le Jardim da Estrela (inauguré en 1842) où le soleil nous accompagne enfin! Un petit étang où flânent des canards, des arbres en fleurs et d’autres qui dominent de leur hauteur impressionnante, c’est un endroit magnifique où il fait bon se poser sur un banc quelques minutes pour apprécier ce qui nous entoure. Une pause pour le corps et pour l’esprit… Nous terminons la journée en visitant quelques boutiques : conserves de poisson, déco, souvenirs, et magasin bio! Yes! J’en profite pour acheter deux produits à tester : du chocolat au lait et aux baies de goji de la marque Naturefoods et un savon à l’huile essentielle de cannelle (mon épice préférée) qui sent juste trop bon! Nous rentrons en passant par le quartier Bairro alto, assez branché et original.

Jour 3 

Il  fait tellement mauvais que la piscine couverte nous tend les bras et qu’on y passe une heure, en entendant la pluie ruisseler sur le toit… En fin de matinée, nous prenons le train afin de rejoindre le village de Sintra situé à 30 km de là. Une fois sur place, le brouillard se mêle à la pluie, on a peu de visibilité mais on est quand même contents d’être là. Une route goudronnée ponctuée de statues qui appartiennent à une expo nous mène jusqu’au centre du village. De là, il y a beaucoup beaucoup de choses à visiter. Si vous souhaitez tout voir, je vous conseille fortement d’y passer une journée entière Nous choisissons la Quinta da Regaleira et nous sommes littéralement sous le charme. On se croirait tantôt dans un monde maléfique avec un château hanté se dressant au milieu d’arbres morts sous une pluie battante, tantôt dans un monde féérique avec des cascades entourées par des pierres recouvertes de mousse, des donjons, des passages, des coins et des recoins etc… Cet endroit a vraiment quelque chose de prenant, comme une légende remplie d’êtres imaginaires. Après avoir bien crapahuté dans le parc et visité château, chapelle, donjons, escaliers, serre etc… nous décidons de nous offir une crêpe et un bon chocolat chaud pour nous apporter du réconfort sous cette pluie incessante. La note fut salée!! 😦 23€ en tout pour deux personnes… Faites attention et regardez bien les tarifs avant de vous installer en terrasse…

Après un repos bien mérité à l’hôtel, nous déicdons de tenter notre chance dans un restaurant que je ne vous recommande finalement pas : le Restaurante Vela BrancaIl faut savoir que sur la table, vous ne trouverez ni sel, ni poivre, ni bouteille d’eau, mais cela concerne tous les restaurants. Il faut donc payer pour boire de l’eau, et ici tout est en supplément. Erreur dans la commande et le rendu de monnaie, une serveuse qui nous garantit que les plats ne sont pas copieux (le mien l’était largement) pour nous inciter à consommer l’accompagnement qui est en supplément, un courant d’air permanent à cause de la hotte de la cuisine qui empêche la porte du restaurant de fermer : sympa quand il fait froid dehors et qu’il pleut des cordes! Enfin bref, une note salée  de pratiquement 50€ alors que rien ne le laissait présager. Aujourd’hui ne fut pas une journée très économique d’un point de vue restauration.

Jour 4 

Nous profitons ma foi encore de la piscine pendant une heure, étant donné que le temps se gâte plus que jamais : c’est le pire jour niveau météo. Nous prenons le tram n°15 pour le célèbre quartier de Belém, et optons pour une visite groupée comprenant le monastère dos Jeronimos et la tour de Belém (comptez 12€ l’entrée, avec visite gratuite de l’église). Le monastère est chargé au niveau des sculptures, c’est grandiose, ça tient depuis des siècles, c’est immense; l’église est très haute, impressionnante par sa taille, un sacré monument!

Quant à la tour, c’est elle qui a vu Vasco de Gama partir à la découverte du nouveau monde! Elle n’est pas très grande mais par contre elle est haute! L’escalier pour gravir les différents niveaux n’est pas éclairé et il est tellement étroit qu’on ne peut pas croiser quelqu’un. Mais la vue d’en haut vaut le coup d’oeil… Mis à part un vent très violent, la découverte était chouette et permet de se mettre dans la peau des personnes qui pouvaient l’occuper à l’époque.

On termine la journée par un dîner dans le quartier Bairro qui regroupe, à la place d’anciennes halles, toute une flopée de restaurants à la cuisine d’origines diverses. Mais le concept un peu spécial, c’est que tout est réuni dans une seule et même pièce, comme un restaurant géant rassemblant des centaines et des centaines de personnes qui semblent manger à n’importe quelle heure de la journée.

Par curiosité, nous sommes allés jeter un oeil au centre commercial Colombo, qui comprend d’immenses galeries qui semblent interminables. Et bien c’est là que vous trouverez une bonne partie de la population lisboète le samedi soir! Et c’est ainsi que s’achève notre séjour puisque demain, un taxi vient nous chercher à 5h pour nous amener à l’aéroport…

Insolite…

 Bon à savoir…

  • La plupart des commerçants et restaurateurs parlent français. La barrière de la langue n’est pas tellement un problème et on peut se faire comprendre assez facilement.
  • Pour les vols low cost style Ryanair, votre avion atterrit directement à Lisbonne et non pas à pétaouchnok comme c’est le cas la plupart du temps. Ensuite, vous pouvez tout simplement rejoindre le centre en ville en quelques stations de métro.
  • L’hiver n’est pas la meilleure période pour s’y rendre. Nous pensions trouver la douceur et un peu de soleil; je vous conseillerais plutôt d’y aller au printemps ou au début de l’été.
  • Concernant le métro, il n’a rien à voir avec nos métros parisiens. Il est plus large (plutôt la taille d’un RER), les stations sont toutes hyper bien entretenues et décorées, les gens ne tirent pas une tête de trois pieds de long, et paraissent assez zen.
  • Faites attention quand vous choisissez un restaurant. Il faut distinguer les attrappe-touristes des vrais établissements qui proposent de la cuisine traditionnelle. Ce n’est pas toujours évident, croyez-moi!
  • Si vous comptez investir dans l’immobilier, sachez que les prix à l’achat sont très élevés.

Mon  bilan

Nous avons réussi à allier vacances (lever pas trop tôt, piscine, lâcher prise au niveau alimentaire 😉 ) et tourisme. 3 jours c’est finalement peu au regard de tout ce qu’il y a à voir et visiter, mais c’est suffisant pour avoir un aperçu global qui donne juste envie de revenir pour faire la suite. S’il y avait une suite, pour moi ça serait de profiter un peu des plages, compléter ma visite au village de Sintra, découvrir d’autres quartiers, visiter de nouveaux monuments et élargir à d’autres villes du Portugal, autant au bord de l’océan qu’à l’intérieur des terres. J’ai beaucoup apprécié le dépaysement par rapport aux types d’habitation, aux petites ruelles qui semblent ne mener nul part, au linge qui sèche au balcon même quand il pleut, à la végétation si luxuriante qu’on se croirait parfois dans un jardin au climat tropical etc… Je vous conseille cette destination à partir des beaux jours, laissez-vous guider par les transports en commun qui permettent d’être autonomes, et détendez-vous : ici la vie et les gens semblent plus simples et sans chichis et ça, ça fait juste du bien!

Publicités

4 réflexions sur “4 jours à la découverte de Lisbonne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s