Picnic zéro déchet

LaeticiaEn ce moment même,  la pétillante et énergique Laëticia de la chaine et du blog « Le corps, la maison, l’esprit » réalise sa tournée de picnic zéro déchet dans plusieurs grandes villes de France (vous trouverez les dates ici si ça vous intéresse). Ouvert à toutes et à tous, c’est l’occasion de rencontrer de nouvelles peronnes, partager son repas et bien plus encore, passer un moment convivial autour d’une thématique commune à tous les participants, que ce soit en mode débutant ou déjà confirmé. Un éveil des consciences, la découverte de jeunes créateurs, l’animation d’ateliers, une bibiliothèque partagée, des petits cadeaux etc… Bref, un projet fort sympathique auquel je n’ai malheureusement pas pu participer. C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose ma propre version du picnic zéro déchet. Allez, je vous emmène!

Mon repas

Hors de question de recourir aux paquets de chips et de gâteaux, canettes de soda, vaisselle jetable, salades sous vide etc… Le prinicpe du zéro déchet est de cuisiner soi-même. Au menu : fraîcheur et simplicité, il fait tellement chaud… J’ai coupé des bâtonnets de courgette crue et de carotte auxquelles j’ai ajouté quelques olives, en guise d’apéro/entrée. En plat principal j’ai fait un taboulé de quinoa à base de quinoa (non, sans blague…), concombre, tomates, basilic et menthe, sel et poivre. Enfin, quelques dés de melon constituent mon dessert, car je mange cet aliment aussi bien en entrée qu’en fin de repas. J’ai glissé tout ça dans des boîtes en plastique, même si je sais que le plastique est nocif pour la santé (voyez mon article sur les perturbateurs endocriniens juste ici), mais je n’ai rien d’autre à la maison et j’attends que mes boîtes s’abîment pour investir dans des contentants en verre. Une fourchette de chez moi que je roule dans une serviette en tissu, mon thermos pour avoir de l’eau bien fraîche, un sac isotherme pour y glisser tout ça, un peu de lecture et hop, me voilà partie!

Derrière ces grilles se dresse un parc qui ne demande qu’à être visité. J’en profite pour inaugurer mon nouveau vélo, comme ça je suis zéro déchet jusqu’au bout : pas de pollution en faisant le trajet en voiture… Un petit coin d’ombre sous un arbre… Bon appétit!

On profite…

Ce genre de petit rien du quotidien permet de se reconnecter de façon très simple avec la naure. Prendre le temps d’admirer le décor qui nous entoure, d’ouvrir les yeux et les oreilles sur des choses insignifiantes : le bruit d’une fontaine qui coule, les voitures de l’autre côté du parc, la course des nuages…

Le bruisssement des feuilles dans les arbres, les branches qui se balancent au gré du vent, les autres pique-niqueurs et promeneurs pas très loin…

Les fleurs d’été, une fourmi par-ci, un papillon par-là… Fermer les yeux l’espace d’un instant, et respirer, tout simplement… Lâcher prise, ne plus compter les minutes, ne penser à rien d’autre qu’à être ici et maintenant… Savourer le silence, le calme, chose rare dans notre quotidien où l’on est constamment entouré de bruit, sans même en prendre conscience…

J’ai profité à fond de ce moment où j’étais seule, et je me disais que j’avais bien de la chance… Une chance faite d’un petit rien, d’un peu de temps. Les choses les plus simples sont souvent les meilleures, à ce qu’on dit. Je confirme : changer un peu ses habitudes, sortir de chez soi, respirer, contempler, écouter, on devrait tous le faire plus souvent, parce-que ça rend heureux, tout simplement…

Passez un bel été…

Publicités

5 réflexions sur “Picnic zéro déchet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s