Battle #2 : pâte à tartiner, miam!

Bonjour,

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui je vous donne rendez-vous pour un article gourmand qui m’a demandé teeeeeellement d’efforts!! Non, plus sérieusement, c’est certainement l’un des articles les plus agréables que j’ai eu à préparer, puisqu’il faut bien tester les produits pour en parler, hein… Hum hum, je sais, ma gourmandise me perdra, et mon bec sucré aussi…

Pour vous expliquer le pourquoi du comment, je voulais trouver une alternative plus saine au fameux Nutella dont tout le monde raffole, moi y compris. En effet, la  composition de cette pâte à tartiner est loin d’être un modèle : le sucre raffiné et l’huile de palme en font partie en grande majorité. Bon, on est d’accord, une pâte à tartiner reste une pâte à tartiner, avec toutes les calories qui l’accompagnent. C’est pourquoi j’ai voulu un peu limiter les dégâts et dénicher 3 copines dont le premier ingrédient n’est pas le sucre. Et bien ce fut ma foi un peu compliqué à trouver mais j’ai réussi et je suis plutôt fière de moi 🙂 Je vais vous les présenter dans l’ordre où je les ai testées et je vous donnerai mon verdict à la fin de cet article alors restez jusqu’au bout!

Pour commencer, voici la véritable pâte à tartiner bio chocolat au lait-noisettes (en fait elle n’a pas de nom, ah ah!). Sans huile de palme, sans gluten, et dont le cacao, le sucre et la vanille sont issus du commerce équitable. Concernant les ingrédients, on trouve par ordre d’apparition de la noisette (40%, waow!), puis du chocolat au lait (27%), du sucre de canne roux et de l’huile de colza. Ils sont tous bio et on est dans des proportions bien différentes que chez Ferrero… J’ai trouvé ce joli pot en verre de 350g en Biocoop, et il en existe aussi une version au chocolat noir pour les éventuel(le)s interessé(e)s. Ce que j’aime? C’est un produit fabriqué en France par la marque Bovetti chocolats, et je peux réutiliser le pot pour stocker des aliments en vrac. La présentation est plutpot originale avec une étiquette ronde recouvrant le couvercle du pot, et tenue par un élastique. Pas indispensable à mon sens, mais on a ainsi toutes les infos au premier coup d’oeil, sans chichis.

Lorsqu’on plonge son nez dans le pot et au-dessus de ses tartines fraîchement préparées, une bonne odeur de noisette se dégage, mais curieusement le goût en bouche est moins prononcé. Sa texture est loin d’être fondante comme celle du Nutella, mais elle s’assouplit lorsqu’on l’étale sur une tartine chaude (vous admirerez ici une galette au son d’avoine tout juste sortie de la poêle…). D’une couleur assez pâle, son goût est bon mais assez doux, en tous cas il semble un peu plus fade que sa célèbre concurrente. Je pense que certaines personnes pourraient se sentir un peu frustrées mais tout est une question d’habitude. Ce fut mon cas, personnellement, trop habituée à la tonne de sucre contenuie dans la grande majorité de ce genre de produit.

Poursuivons avec la pâte à tartiner noisette-chocolat-agave de chez Dardenne, maître chocolatier depuis 1897, s’il vous plaît! Elle aussi est sans huile de palme et sans gluten, les personnes intolérantes apprécieront. Elle se compose d’ingrédients issus de l’agriculture biologique avec 44% de noisettes, 24% de poudre d’agave, de la masse de cacao, du lait écrémé, de l’huile de tournesol, de l’inuline d’agave, de la poudre de cacao, et 12% de chocolat. La liste est un peu plus longue que pour la pâte précédente, et si vous vous posez la question, la poudre d’agave sert à remplacer le sucre, tandis que l’inuline est une fibre végétale texturante et édulcorante qui permet de confectionner des produits allégés en sucre et faibles en matières grasses, une attention tout à fait louable! Là encore on est sur un pot en verre de 350g réutilisable acheté en Biocoop, et tout est fabriqué dans des atliers situés à Luchon dans les Pyrénées. Du made in France, je valide toujours!

Sa couleur est plus foncée que celle de Bovetti, et sa texture est encore plus compacte mais quand même facile a étaler. Bien que composition nous indique le contraire, c’est l’odeur de chocolat qui prédomine. D’après moi, le goût se rapproche davantage de celui du Nutella même si on sent nettement un  goût sucré qui est vraiment différent (c’est l’agave) et même un peu déroutant. Je précise également que le prix de ces deux pâtes à tariner est assez élevé (entre 8 et 9€), mais cela ne me choque pas de mettre le prix de temps en temps pour des produits de qualité. Consommer moins mais mieux: oui oui, il faut voir du positif en toute chose!

Pour terminer ce sympathique petit match, je vais vous parler de Perl’Amande, une tartinade noisette-cacao vegan fabriquée en France (dans ma région, hé hé), et qui se présente là encore sous forme d’un pot en verre mais un peu plus petit (300g). Celui-ci vient de chez Marcel & fils, une chaîne de magasins bio. Allez hop, c’est reparti pour le décryptage de l’étiquette : 34.5% de noisettes, du sucre roux de canne, de l’eau, du sirop de riz, du sirop de maïs, de la crème de riz, de la poudre de cacao, de l’extrait de vanille, du sel et de la cannelle., le tout en version biologique bien entendu! Voilà une troisième recette bien différente des précédentes, et j’aime pouvoir comparer plusieurs contenus.

Comme vous pouvez le voir sur la deuxième photo, la présence de bulles à la surface de la pâte m’intriguait fortement. Finalement, c’est la plus fluide de toutes, mais son aspect est un peu transparent et granuleux. Vous voyez, on ne peut pas tout avoir… Le goût de noisette est bien présent, un peu à la manière d’une purée de nosiette, vous voyez ce que je veux dire? En, tous cas, on sent bien le parfum et elle s’étale sans ausun problème.

and-the-winner-is

Avant de vous annoncer le nom du grand vainqueur, je tenais à préciser que je suis ravie de voir qu’il existe des alternatives où le sucre n’est pas le grand gagnant même s’il est indéniablement présent. Ce sont finalement des produits français que j’ai pu découvrir, et j’ai apprécié le fait de consacrer mon budget à des entreprises de chez nous.

Je vous annonce que c’est la pâte à tartiner Perl’amande qui remporte la battle! D’une part, c’est celle qui la meilleure consistance, et j’ai réalisé que cet aspect-là avait en fait son importance à mes yeux. L’autre raison qui m’a fait choisir cette pâte est une raison qui ne me plaît pas tellement en soi. En effet, je trouve que c’est celle qui a le plus de goût, certainement car c’est la plus sucrée… Entre le sucre de canne, le sirop de riz et le sirop de maïs, on est finalement bien servi! Peut-être un peu trop d’ailleurs, même si je ne connais pas les proportions…

Et vous, quelle pâte à tartiner bio préférez-vous? Dites-moi tout en commenraires…

Publicités

Une réflexion sur “Battle #2 : pâte à tartiner, miam!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s