Petite escapade marseillaise : à la rencontre de créateurs

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler de ciel bleu ni de bord de mer, car je ne me suis pas rendue à Marseille pour cela. D’ailleurs, Madame la pluie m’a accompagnée tout au long de la journée sans me demander mon avis, non mais… Je vous emmène plus simplement dans ma petite escapade que j’ai faite pour moi, pour mon blog, et pour vous aussi… Vous venez?

Flyer salon des loisirs créatifs

Je me suis rendue tout d’abord au salon des loisirs créatifs, une grande première pour moi. 7,50€ l’entrée par  contre, je trouve ça un peu cher pour les personnes n’ayant pas reçu d’invitation. Que trouve-t-on sur place? De quoi satisfaire sa curiosité et alimenter sa créativité en scrapbooking, couture, pochoir, décoration, tricot, perles et… cuisine. Il y a aussi des ateliers DIY pour fabriquer de jolies choses à mettre chez soi mais je n’y ai pas participé.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez sans doute que je suis allée chercher récemment mon cadeau d’anniversaire, autrement dit ma machine à coudre 🙂 J’ai retrouvé sur le salon la boutique dans laquelle je l’ai achetée, et j’ai pu les questionner sur des points qui restaient obsurs pour moi, points qui relèvent des bases élémentaires mais bon, je débute, hein… J’en ai profité pour m’acheter quelques jolis coupons de tissu et du biais pour commencer à faire des choses simples. J’ai également mis la main sur un livre qui va certainement beaucoup m’aider, même si je compte aussi prendre des cours de couture. Il est très bien illustré, ce qui le rend compréhensible et précis. Je commencerai à le lire très bientôt.

Tout au bout d’une allée, une jeune femme m’interpelle pour me présenter son produit. Un peu méfiante, je me demande ce que des produits de maquillage viennent faire sur ce genre de manifestation… Mais quand elle m’a parlé de cette technique pour allonger les cils de façon probante, mes yeux se sont illuminés… J’ai ce problème de cils courts et difficiles à maquiller, donc je me suis laissée tenter car le résultat était bluffant. La technique? Il sufit d’appliquer une couche de mascara (n’importe lequel), puis d’appliquer des fibres naturelles enrichies en panthénol (autrement dit de la provitamine B5) et de remettre un peu de mascara sur l’ensemble. Même avec peu de matière, ça marche du tonnerre! Si le prix peut paraître élevé, le produit dure une année entière avec une utilisation quotidienne donc vu comme ça, cela change un peu la donne… J’ai hâte de le tester avec mon mascara bio!

En tous cas, cette petite visite m’a donné des idées (même si j’avais déjà pas mal de choses en tête) et confirmé mon envie de créer des choses par moi-même. Ce genre de salon peut relancer une inspiration défaillante ou aider certaines personnes débutantes à faire le premier pas, car les vendeurs et les créateurs sont très gentils et disponibles pour discuter avec passion de leur art. C’est aussi l’endroit idéal pour faire le plein de matériel divers, connaître de nouvelles boutiques et associations, et faire de jolies rencontres.

achats Day by day

Deux métros plus tard, me voilà à la boutique Day by day ouverte il y a quelques mois maintentant, et tenue par Karine dans le quatrième arrondissement (7 rue Granoux). Ses savons à la coupe me font de l’oeil depuis qu’elle en a parlé sur son compte Instagram… Vous constaterez facilement par vous-même que je n’ai pas du tout coupé droit et que je n’ai pas réussi à avoir un morceau entier, ah ah… Ce joli savon surgras bleu et blanc se nomme écume des mers et il sent très bon. Fabriqué dans un petit atelier en Bourgogne, il est issu d’une saponification hybride, c’est-à-dire à chaud (cuisson ancestrale au chaudron) puis à froid pour incorporer les huiles essentielles sans les altérer et respecter le PH de la peau. J’ai également acheté le shampoing solide Sweetie de Pachamamai pour ma grande soeur (un gros bisou si tu passes par là ♥) qui semble prendre conscience de la composition des cosmétiques conventionnels, et qui commence doucement à utiliser des produits bio. Ce shampoing est beaucoup moins cher que sur internet (il me semble l’avoir payé 9,50€) et en plus on peut discuter avec Karine qui est ultra disponible et d’une gentillesse… 🙂 Et enfin, j’ai rempli mon petit bocal de son d’avoine pour cuisiner ma galette du petit-déjeuner qui me cale sans problème pendant plusieurs heures.

comptoir de la plaine

Non loin de la Canebière, je file découvrir le Comptoir de la Plaine, une petite boutique de créateurs dans laquelle je suis allée chercher quelques petites choses pour vous qui arriveront très bientôt sur le blog 😉 Au fil du temps, je suis de plus en plus séduite par ce concept : faire le choix d’acheter par circuit court loin des géants de l’industrie textile ou cosmétique, et privilégier le fait-main des petits artisans. J’aime sentir tout l’amour qui a été mis dans ces créations, et c’est toujours un moment un peu émouvant de visiter ce genre de boutique. J’ai pu discuter un peu avec la créatrice qui était là, et j’ai appris avec regret que la boutique allait fermer… Sniiiif…

Ainsi s’achève mon petit tour marseillais. J’éspère qu’il vous a plu et que vous reviendrez avec moi 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s