Je réponds à vos questions sur la beauté au naturel

Au début du mois j’ai décidé de lancer une FAQ sur la page Facebook du blog, l’idée étant de pouvoir répondre ici à vos interrogations concernant certains produits naturels et bio, décrypter des listes d’ingrédients, vous renseigner sur des marques, vous livrer quelques recettes etc… Je vous apporterai mes réponses à travers plusieurs articles sinon vous risquez d’avoir un gros pavé pas très agréable à lire…

argile blanche

Anne-Laure : « J’ai acheté de l’argile blanche en poudre pour faire des masques visage mais je n’ai pas de recette et finalement ne sais pas comment l’utiliser ».

Avant toute chose, il y a deux précautions à prendre lorsqu’on utilise de l’argile. D’abord, il ne faut jamais la mettre au contact du métal donc il vaut mieux la prélever avec une cuillère en bois et la verser dans un ramequin en verre par exemple. Ensuite, il ne faut surtout pas la laisser sécher sur son visage, cela annulerait tous ses effets. C’est pourquoi je recommande d’avoir à portée de main un brumisateur d’eau thermale ou un hydrolat pour pschitter directement sur l’argile, afin qu’elle reste tout le temps humide.

La recette la plus simple et la plus économique pour fabriquer un masque à l’argile est d’en mélanger tout simplement une cuillère à soupe à de l’eau (en y allant très progressivement) pour former une pâte qu’on applique au pinceau (c’est plus facile). Laisser poser une dizaine de minutes en veillant donc à ce que l’argile ne sèche pas, rincer à l’eau claire et tamponner son visage avec une serviette.

On peut bien sûr partir de cette même base et personnaliser le masque en fonction de ses besoins, en y ajoutant par exemple :

  • une huile végétale : le jojoba convient parfaitement à tous les types de peau. Vous pouvez aussi opter pour celle de nigelle qui purifie les peaux grasses ou l’argan qui est nourissante et régénérante.
  • une huile essentielle de tea tree pour lutter contre les imperfections, de bois de rose pour son côté régénérant et cicatrisant, de géranium bourbon aux propriétés astringentes et illuminatrices du teint, de petitgrain bigarade pour réguler le sébum des peaux grasses etc… Comme vous le voyez le choix est vaste mais n’en abusez pas car elles sont très puissantes , je dirais de ne dépasser 3 gouttes au total.
  • en remplaçant l’eau du robinet par un hydrolat. Celui de rose sera parfait pour les peaux fragiles, sensibles et matures. Les hydrolats de lavande et de menthe poivrée feront merveille sur les peaux grasses, tandis que la fleur d’oranger sera bien adaptée aux peaux normales à sèches.
  • des actifs ciblés. La glycérine végétale, la protéine de riz et le gel d’aloe vera apporteront de l’hydratation à votre peau, tandis que l’acide salicylique végétal sera l’idéal pour les peaux acnéiques ou à tendance grasse et sujettes aux cicatrices.

L’argile constitue la base du masque et se trouve donc en quantité majoritaire, les autres ingrédients sont à ajouter avec parcimonie. Choisissez des ingrédients bio et de qualité, cela servira à la fois votre peau et votre planète 😉

summerfield-336672_1280

Petite Mure : « Masque pour cheveux abîmés (fourchus et ternes) ». 

Mon premier conseil pour les cheveux fourchus serait d’aller faire couper ses pointes chez le coiffeur afin d’éliminer les fourches qui risquent de remonter encore plus haut sinon, et repartir ainsi sur de bonnes bases. Ensuite, quelques règles toutes simples permettent de limiter ces fourches. Il faut les préserver du frottement sur l’oreiller en réalisant une coiffure protectrice durant la nuit (un chignon torsadé dont les pointes rentrent à l’intérieur). Le frottement sur les vêtements au quotidien est également un facteur-clé : une mini-noisette de beurre de karité ou d’huile de coco sur les pointes et les longueurs les aidera beaucoup. En été le chapeau sera indispensable pour protéger la chevelure, et lorsqu’il y a du vent ou de la pluie, il est préférable de les attacher. Enfin, mon dernier conseil est de fuir tous les appareils chauffants : sèche-cheveux , lisseur, boucleur etc…

En ce qui concerne le masque, je suggère d’en réaliser un qui rendra les cheveux gainés, brillants, hydratés et doux. Voici les ingrédients que je propose d’utiliser :

  • Le henné neutre : contrairement au henné classique, celui-ci ne colore pas les cheveux mais constitue à lui seul un véritable soin puisqu’il va les gainer et les fortifier tout en les faisant briller. Comme il a un côté un peu asséchant, il faut lui ajouter un agent hydratant.
  • Cet agent hydratant peut être le gel d’aloe vera, un yaourt nature, ou encore du miel (liquide bien entendu).
  • L’huile de nigelle : réputée pour prendre soin des cheveux ternes et cassants, elle renforce et tonifie la fibre capillaire et aide à lutter contre la chute des cheveux (elle est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent).

Là encore, le henné constitue la base du masque et les autre ingrédients sont en plus faible quantité. Personnellement je fais toujours mes masques au pifomètre au niveau des proportions, d’autant plus que cela dépend de la longueur des cheveux. Il suffit ensuite de mélanger tous ces ingrédients avec de l’eau du robinet, de l’eau de source ou un hydrolat jusqu’à obtenir une consistance de pâte à gâteau (bien que la pâte à gâteau ait une odeur incomparablement meilleure!). J’applique mes masques sur les longueurs et les pointes avec un pinceau qui me sert aussi à faire ma coloration végétale, et je protège mes mains avec des gants car je ne sais pas si le henné provoque des tâches ou non. Je fais ce masque en avant-shampoing, c’est-à-dire que je le laisse poser au 30 minutes minimum avant de le rincer et de faire mon shampoing habituel. Le mieux est de le réaliser sur cheveux secs ou légèrement humides, et de garder sur la tête une serviette chaude. Bien évidemment, faire un masque de façon isolée ne résoudra pas le problème en un claquement de doigts, il faudra répéter l’opération régulièrement et mettre en route une véritable routine.

Personnellement je ne suis pas une adepte des masques à faire après le shampoing car leur temps de pose est limité et il faut rester trente ans sous la douche (à ce rythme-là je vais bientôt prendre ma retraite, lol), et puis cela a tendance à alourdir la chevelure si on a la main un peu trop généreuse. En revanche, un autre conseil qui peut aider à garder des cheveux sains est d’appliquer très régulièrement (voire quotidiennement) UN PEU d’huile capillaire sur les longueurs et pointes, et faire un bain d’huile de coco une fois par mois (à garder une heure ou une nuit et à rincer le lendemain avant de faire un shampoing).

Voilà pour mes conseils du jour! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires, mon blog est là pour ça 😉 La prochaine fois on parlera couperose et masque capillaire hydratant. Enfin, je consacrerai un article complet aux ingrédients à bannir dans ses cosmétiques.

Passez une belle journée 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s