5 astuces pour vos cosmétiques

Bonjour à toutes!

Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous 5 astuces que j’utilise au quotidien pour mes cosmétiques, je me suis dis que cela pourrait peut-être vous servir également.

Péremption des produits

date de péremption cosmétiques

Si vous êtes une adepte des produits de beauté, vous savez que ces derniers, si nombreux soient-ils dans votre salle de bains ou vos placards, ne sont pas éternels. Comme pour les produits alimentaires, une date limite est à respecter pour éviter les mauvaises surprises telles qu’un changement de texture ou d’odeur, ou encore des effets secondaires indésirables sur votre peau. Vous trouverez au dos du packaging, en bas, une petite icône en forme de pot ouvert, qui vous indique le nombre de mois durant lesquels le produit doit être utilisé à partir du moment où vous l’avez ouvert. Je vous suggère de tenir un petit journal de bord en précisant à quelle date vous avez entamé tel produit pour vous y retrouver quant à la date de péremption. C’est entre autres parce-qu’un cosmétique a une durée de vie limitée que je n’en ouvre pas cinquante à la fois, que j’attends d’en terminer un avant d’en commencer un autre, et cela m’a bien réussi jusqu’à présent 🙂

Etiquetage des huiles essentielles

huiles essentielles

Vous le savez peut-être (ou non), il convient de stocker ses huiles essentielles à l’abri de la lumière, et debout pour éviter les fuites. Je range les miennes dans une boîte en carton que je laisse dans un placard de la salle de bains, prêtes à dégainer. Lavande, palmarosa, eucalyptus mentholé, géranium, lemon grass, camomille allemande, cyprès etc… Comme j’en possède un certain nombre (elles ne sont pas toutes sur la photo…) et que j’ai la flemme de soulever chacune d’elles avant de trouver la bonne, j’ai décidé d’étiqueter chaque dessus de flacon en indiquant leur nom. C’est vraiment une astuce toute bête mais elle fait gagner un temps fou, croyez-moi!

Jusqu’à la dernière goutte…

tube cosmétique coupé
Est-ce que vous aussi vous galérez à terminer correctement un tube de crème? Est-ce que vous aussi vous râlez quand vous voyez qu’il reste encore au moins deux ou trois utilisations posssibles de produit coincés au fond? Si oui alors cette astuce est pour vous! Coupez simplement aux ciseaux votre tube à la moitié ou aux trois-quarts, vous pouvez ainsi racler votre crème jusqu’à la dernière goutte sur toutes les parois. Pour conserver votre produit, il vous suffit d’emboîter les deux parties, ce qui vous donne un packaging revisité assez original et qui prend d’un seul coup beaucoup moins de place 😉

Les chutes de savon

chutes de savon
Quand un savon en pain devient si ridiculement petit qu’on ne peut plus rien en tirer, mais qu’il n’est pas terminé pour autant, il est toujours possible de le recycler. Mettez soigneusement de côté toutes vos chutes de savon, et lorsque vous en aurez suffisamment, mettez-les tous ensemble à fondre au bain-marie. Mélangez bien, versez le tout dans un moule et laissez sécher tranquillement. Un nouveau savon va ainsi voir le jour et vous voilà repartie avec un nouveau produit sans avoir déboursé le moindre centime… Elle est pas belle la vie?

Stocker ses poudres

poudres ayurvédiques
Comme pour les huiles essentielles, les poudres (ayurvédiques ou non) ont besoin d’être stockées d’une certaine façon afin qu’elles gardent toutes leurs propriétés. Neem, amla, brahmi, orange, shikakaï, mais aussi argile, henné, ghassoul et tant d’autres, tout peut y passer. Il faut les protéger de la lumière, de l’humidité et de la chaleur. Ces poudres sont vendues généralement dans des sachets en plastique qui sont loin d’être pratiques à l’utilisation, surtout quand les poudres sont très volatiles. Personnellement j’en ai vite eu marre d’en mettre partout et donc d’en gâcher, c’est pourquoi je les conserve maintenant dans des bocaux en verre. J’ai fait de la récup avec des pots de confiture et de crème de marron, ainsi qu’un pot à épices. Une fois étiquetés, l’avantage est de voir la quantité de poudre restante, et puis je trouve cela beaucoup plus joli que des sachets entassés qui finissent par tomber de toute façon. Je les range également dans un placard pour les protéger un maximum.

Et vous, avez-vous d’autres astuces à ajouter à cette liste? Dites-nous tout en commentaires 😉

Publicités

2 réflexions sur “5 astuces pour vos cosmétiques

  1. Bonjour Céline,
    Curieusement je conserve ma coloration khadi dans son emballage d’origine, lui-même enfermé dans son carton d’origine. Je préfère la laisser dans son étui opaque qui ressemble à de l’aluminium épais, je n’avais jamais pensé à la mettre dans des bocaux en verre avec mes autres poudres. Je vais peut-être y songer!

    J'aime

  2. Bonjour Marie-Hélène,
    je pratique déjà la récupération « jusqu’à la dernière goutte » de mes cosmétiques, car, en effet, selon les packagings, on peut perdre une sacrée quantité de produit.
    Pour les colorations végétales, j’ai commencé il y a qq mois (notamment suite à la lecture de votre article sur la coloration khadi en deux temps) et je me disais bien qu’il fallait que je trouve qqch pour la conservation !
    Et pour les huiles essentielles, je ne manipule pas encore, mais je suis fan de ma Dymo (une petit machine de bureau fabuleuse pour étiqueter).
    Céline.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s