Des plantes chez soi grâce au zéro déchet

Hello,

noyau d'avocat

En ce moment je vis une période très compliquée alors me remettre à écrire me permet de déconnecter un peu mon cerveau des choses très désagréables de la vie contre lesquelles on est malheureusement totalement impuissants…

Aujourd’hui on va parler de zéro déchet et d’une astuce toute simple à mettre en place pour avoir un peu de végétation chez soi. Même si j’avais déjà tenté l’expérience il y a quelques années, j’ai profité du confinement pour recommencer et prendre des photos pour vous montrer la démarche et le résultat.

L’idée est tout simplement de garder le noyau d’un fruit que vous venez de manger, et de le cultiver pour donner naissance à une jolie plante qui peut vous accompagner pendant de très longues années et, pourquoi pas, devenir un petit arbre fruitier à son tour. J’ai opté pour le noyau d’avocat et je vous montre tout de suite en images le déroulé dans l’ordre chronologique.

noyau dans l'eau

  • Tout d’abord, lavez bien le noyau puis laissez-le sécher autant de temps que nécessaire afin qu’il n’y ait pas de trace d’humidité.
  • A ce moment-là, plantez plusieurs cure-dents dans le noyau en prenant soin de laisser la partie pointue vers le haut.
  • Remplissez un verre d’eau et déposez le noyau de façon à ce que la partie du bas soit au contact de l’eau.

première racine

  • Changez l’eau régulièrement (personnellement je l’ai fait tous les jours) et armez-vous de patience…
  • Au bout de trois semaines environ, apparaît une petite racine. J’ai laissé le tout continuer d’évoluer pendant 5 jours.

racine

  • Comme vous pouvez le constater, la racine s’est allongée. J’aurais pu attendre encore mais j’ai jugé que c’était suffisant pour passer à l’étape suivante.
  • Cette étape consiste tout simplement à planter le noyau dans du terreau.
  • Il faut ensuite arroser mais sans excès et faire preuve à nouveau de patience.

avocatier balcon
C’est en rentrant de mes vacances, soit à peu près un mois et demi après la plantation du noyau, que j’ai pris cette photo (un peu floue…) : une belle tige surmontée de quelques jolies feuilles bien vertes ♥ J’ai laissé le pot sur mon balcon dès le début parce-que le soleil n’entre pas chez moi et que cette plante nécessite quand même pas mal de lumière.

néflier
Comme je vous le disais en début d’article, j’avais déjà fait la même démarche mais avec un noyau de néflier, et je ne peux m’empêcher de vous montrer à quoi il ressemble environ cinq ans plus tard… Avec l’angle de prise de vue que j’ai choisi, vous ne voyez pas qu’il possède un petit tronc bien solide d’où partent deux autres branches.

J’aime cette dimension dans laquelle rien ne se perd et tout se transforme, mais aussi l’impatience et la fierté de voir se développer une vie végétale avec toute la magie qui va avec. J’ai pu ainsi ajouter à ma collection de plantes une nouvelle venue et cela, sans avoir mis les pieds dans une jardinerie et en ayant le contrôle sur le processus de A à Z… Si vous avez des enfants, n’hésitez pas à partager cette activité avec eux, je parie qu’ils seront ravis eux aussi 😉


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s