A la découverte de Lulu & Guite

Hello ♥

Je profite de mes vacances pour prendre le temps de rédiger cet article qui me tient à coeur. Ambassadrice de l’association Slow cosmétique depuis plusieurs années, je suis toujours ravie de vous faire découvrir des petites marques artisanales, françaises, engagées et respectueuses de l’humain & de l’environnement. Aujourd’hui je vais vous présenter la marque Lulu & Guite qui m’a fait parvenir quelques produits à tester, j’en profiterai donc pour vous donner mon avis à leur sujet.

Lulu & Guite

Source : Pixabay, Crédit photo : jeonsango

En 2015, Olga fonde la marque Lulu & Guite, une consonnance originale qui réunit en réalité le prénom de ses deux grands-mères. Les racines de ce projet? Un très grand enthousiasme pour les cosmétiques maison, suivi d’une prise de conscience des compositions catastrophiques des produits conventionnels. Elle a donc à coeur de proposer des soins exclusivement naturels, conçus et fabriqués dans son laboratoire situé en Loire-Atlantique. Différentes gammes selon son type de peau et de cheveux permettent d’adopter une routine complète et saine en version solide ou liquide. Pour ma part, c’est la version solide et donc zéro déchet que j’ai testée avec un savon, un dentifrice et un démaquillant.

Savon surgras noisette – orange

Bio, vegan, saponifié à froid, surgras à 8% et crémeux, le savon noisette – orange est emballé dans un très joli carton aux notes fleuries que l’on retrouve également sur le produit telle une empreinte poétique, juste au-dessus du nom de la marque.

Il se dégage un parfum agrumé assorti d’une pointe épicée pour une touche à la fois rafraîchissante et délassante, agréable aussi bien pour commencer que pour terminer sa journée sous la douche. Destiné aux peaux mixtes à grasses, sa méthode de fabrication en fait un savon très respectueux de la peau du visage et du corps qu’il vient laver, nourrir et hydrater. Il rassemble donc deux produits en un, et permet de prendre soin de soi en douceur et sans sensation de tiraillement, le tout sans plastique : une belle combinaison gagnante que je valide totalement.

Dentifrice solide

Le dentifrice solide menthe – argile verte dont je vais vous parler à présent est le seul proposé par la marque, mais il est possible de n’acheter que la recharge une fois le produit terminé. Voilà donc une opération bénéfique à la fois pour la planète et le porte-monnaie. Encore une fois je suis sensible au soin et à l’élégance apporté au packaging, une petite boîte noire en aluminium recouverte de vernis alimentaire compatible avec une utilisation cosmétique.

Le galet de 20 grammes a une odeur très fraîche situé à mi-chemin entre la chlorophylle et la menthe forte. Il suffit d’humidifier rapidement sa brosse à dents avant de venir la frotter sur le dentifrice et procéder au brossage. Une mousse proportionnelle à la quantité de produit utilisé se forme, et contrairement au dentifrice solide Crystal de Pachamamai, je n’ai pas d’arrière-goût désagréable de savon en bouche. L’haleine reste un peu plus fraîche avec celui-ci mais pas autant qu’un conventionnel, ce que je regrette de façon générale avec les dentifrices naturels.

Côté composition, il est naturel, vegan et ne contient pas de fluor mais du xylitol pour lutter contre les caries donc cela ne me gêne pas. Je trouve qu’il sèche assez rapidement, ce qui permet de refermer sans tarder le couvercle et augmenter sa durée de conservation. Son petit format est parfaitement adapté à un déplacement en week-end, voyage, vacances, road trip, trek etc… car il prend très peu de place, mais il fait aussi très bien l’affaire à la maison. En revanche, je ne me verrais pas le partager avec une autre personne car le fait d’y frotter sa brosse amène très certainement des bactéries. Je recommande donc un usage strictement personnel mais cela ne reste bien sûr que mon avis. Ce second test de produit est lui aussi validé 😉

Démaquillant solide bio

Je termine avec le démaquillant solide aux huiles d’olive, prune et abricot dont l’emballage est similaire à celui du dentifrice mais dans un format de 50 ml. Cette version solide possède elle aussi sa recharge, et j’avoue que c’est une grande première pour moi qui suis plutôt une adepte des huiles démaquillantes liquides.

Ses effluves d’amandon de prune naturellement présentes dans l’huile végétale du même nom soulignent sa jolie couleur ensoleillée. Ce produit a une texture de baume cireux que je n’ai pas réussi à prélever aux doigts lors de la première utilisation. J’ai donc opté pour la seconde solution en frottant une lingette humidifiée dessus et le résultat s’est avéré bien plus efficace. Les jours suivants je n’ai pas rencontré ce problème car il n’avait plus cette surface lisse et brillante. J’avoue être un peu déroutée par rapport à mes habitudes car j’aime me démaquiller avec les doigts pour éviter au maximum les irritations sur ma peau et rester totalement zéro déchet dans cette étape de ma routine. Lorsque je procède ainsi avec ce démaquillant, je ne retrouve pas cette texture fluide, liquide (forcément, hein) et propice au massage. Au contraire, j’ai la sensation d’une expérience plus sèche, plus brute, moins agréable.

Côté pratique, il ne pique pas les yeux, un gros avantage car il convient de traiter avec douceur cette partie sensible et fragile du visage. Il ne laisse pas non plus de voile gras devant les yeux, détail très appréciable que je n’ai encore jamais validé avec une huile liquide, à mon grand étonnement et désespoir. Avec un mascara waterproof conventionnel je ne l’ai pas trouvé très probante : mes cils restent encore maquillés malgré mes multiples passages. Je dois donc les attraper entre mes doigts bien à plat et les enrober de produit pour enlever les derniers résidus. Avec un mascara bio classique, le démaquillage est plus rapide et efficace, ce qui me semble assez logique puisqu’ils n’ont pas les mêmes compositions et propriétés.

J’ai donc moins d’affinités avec ce dernier produit pour plusieurs raisons : il me fait sortir de ma zone de confort, l’été je porte du mascara waterproof sur les yeux donc quelque chose de coriace, et j’aime moyennement l’expérience sensorielle. Je vais néanmoins continuer de l’utiliser avec du maquillage bio car il est hors de question de jeter ce produit à la poubelle, d’autant plus que la dimension écologique est importante pour moi. Ce test confirme que ma préférence va aux huiles démaquillantes liquides mais je suis vraiment ravie d’avoir pu découvrir une variante zéro déchet.

Bilan

Source : Pixabay, Source : ELG21

Je ne suis pas déçue de mon voyage autour de Lulu & Guite car elle était en attente depuis longtemps sur ma wishlist et j’ai ainsi pu faire un premier pas dans son univers. J’aime connaître les circonstances de la naissance d’une marque et/ou d’un produit, savoir qui se cache derrière, car c’est ce que j’apprécie de ressentir quand j’utilise un produit dans ma salle de bains, un peu comme s’il me reliait à son histoire.

Si je devais poursuivre ce voyage, mes prochaines escales seraient l’oléo-sérum contour des yeux pour cette zone déshydratée et mes poches, le savon jojoba-menthe pour un bon coup de frais l’été, et la chantilly de karité coco-jojoba pour ma peau sèche.

Connaissiez-vous cette jolie marque française? Si oui, quels sont vos produits chouchous?

En attendant de vous retrouver dans un prochain article, prenez soin de vous ♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s